comment Add Comment
Posted on Last updated

L’AWARA : Rien à jeter !

L’arbre Awara (Astrocaryum vulgare) est une espèce de palmiers qui pousse en touffe dans les savanes hautes ou en forêt côtière sur sol sain, sableux de préférence.

Son fruit, comestible, est l’ awara ou (« wara » en créole).

Il est composé d’une d’une pulpe jaune orangé, peu consistante et huileuse.

Et d’un noyau boisé presque noir, contenant une pâte d’amande blanche, oléagineux, très dure.

Les utilisations de l’awara, sont nombreuses:

La pulpe du fruit, riche en vitamine A, peut être consommée crue ou entrer dans la confection de notre  fameux « bouillon d’awara » qui tient une si grande place dans la tradition guyanaise.

On peut également retirer de la pulpe une excellente  huile comestible qui permet aussi la fabrication de savon

Le noyau très dur est un excellent matériau pour la fabrication de bijoux.

La coque du noyau est utilisée pour fabriquer des objets artisanaux tels que des bagues, des bracelets et des colliers.

Elle était utilisée par les esclaves pour fabriquer des anneaux noirs qui étaient utilisés comme symbole du mariage en remplacement des anneaux en or qu’ils ne pouvaient se payer.

Le noyau contient une amande blanche d’où l’on extrait le beurre d’awara ou graisse alimentaire fine et une huile « le tchotcho »

Par incision des spadices avant la floraison, on recueille une sève sucrée qui donne le vin de palme par fermentation.

Le cœur du palmier est également un très bon comestible.

La racine, la pulpe, le contenu du noyau ont tous des vertus médicinales.

La pulpe  jaune orangé est une excellente source de caroténoïdes avec une très forte concentration de  Bêta-carotène.

C’est également une source importante de vitamine B2.

Il est riche en Oméga 3, 6 et 9. Comme c’est un bon hydratant, il est utilisé dans les cosmétiques comme hydratants pour la peau,  lotions et  produits pour  cheveux abîmés.

L’huile contenu dans le fruit a une teneur en vitamine A 3 fois plus élevé que celle de la carotte.

Le fruit contient également des glucides, des protéines et des graisses.

L’awara est utilisé pour les applications cutanées. Il aide à hydrater la peau et à apaiser le cuir chevelu et donne également un brillant naturel aux cheveux abîmés.

La médecine traditionnelle a appris à exploiter les propriétés des diverses parties de l’awara pour traiter de nombreux maux.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *